Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Articles de presse, radio, TV, interviews, critiques

Publié par Alain Bustin

Interview de l'auteur "finisher" à l'Ultra Trail du Mont Blanc 2009: Article paru dans le Quotidien de Namur La Meuse du jeudi 3 septembre 2009.

Alain Bustin au milieu de ses souvenirs sur les “ montagnes ”... bougeoises. PHOTO: VINCENT LORENT Figure connue dans le milieu de la course à pied, le Namurois Alain Bustin est également un spécialiste des Trails et Ultra-Trails. Après avoir tenté l’aventure sur les 98 km de la CCC l’an dernier, il s’est attaqué, à 59 ans, à son premier UTMB... qu’il a bouclé en 41h19. Pas mal lorsqu’on veut bien se souvenir qu’il y a 166 kilomètres pour un dénivelé de 9.400 mètres. Un très bon chrono qui aurait encore pu être meilleur. “ J’ai fait l’ambulance sur les trois-quatre dernières heures de course ”, précise-t-il. “ J’ai aidé deux concurrents néerlandophones qui étaient en difficulté: un souffrait des deux genoux et l’autre d’hypoglycémie. Un des deux a terminé avec moi, mais le deuxième est arrivé treize minutes derrière. Il croyait qu’il était victime d’un infarctus. En plus c’est un médecin! Il a immédiatement été pris en charge pour un électrocardiogramme, mais son sac avait en quelque sorte bloqué son bras gauche, ce qui explique cette sensation. Ça arrive souvent.” Grande et majestueuse, la montagne ne pardonne pas la moindre faiblesse et peut faire perdre beaucoup de repères aux plus faibles. “ Je dirais qu’elle nous ramène à notre juste dimension ”, continue Alain. Cadre dans une multinationale et donc soumis à un stress et un boulot conséquent, le Bougeois aspire à vivre cette aventure. “ Au bout du compte, la montagne est toujours plus forte que l’homme. Le fait d’attendre ces deux concurrents et de les aider, c’est dans l’esprit typique des trails et ultra-trails. Cette course, c’est un truc de barbares (sic), mais l’entraide entre les concurrents est réelle. Du premier au dernier, il y a un énorme respect. D’ailleurs sur 2.300 participants, 40 % ne terminent pas. C’est beaucoup, surtout que les gens qui y sont, doivent non seulement fournir un fichier médical détaillé, mais aussi acquérir un nombre de points qualificatifs bien déterminés sur une certaine période. Ce sont des habitués de ce genre de course.” “ Il y avait beaucoup de Namurois sur cette course ”, note-t-il par ailleurs. “ J’en ai dépassé une, Brigitte Demoulin, qui souffrait horriblement des pieds. Elle voulait changer de chaussures. ” Mais plus que ces faits de course, c’est surtout “ autre chose ” que recherchent ces athlètes. Au-delà de l’effort, il y a ces grands moments de solitude, ceux qui appellent à la réflexion. Alain Bustin, lui, en profite pour... préparer son deuxième roman. “ J’en ai un premier qui paraîtra bientôt, avant la fin de l’année. Il s’appellera “ Albert ou la quête d’un marathonien ”. C’est parti d’un épisode de ma vie que j’avais envie de raconter. Et de là, je suis reparti de la naissance jusqu’à aujourd’hui. J’en garde comme message qu’il ne faut jamais juger et surtout ne pas se fier aux apparences! Au fond de nous tous, il y a un enfant et donc une histoire... Je suis en train d’écrire le deuxième roman qui s’inspirera notamment de l’Ultra-Trail. Je vais me servir de ce que j’ai vécu là-bas. ” Une inspiration divine pour lui qui passe, notamment, une partie de son temps d’écriture dans une abbaye cistercienne. Pour le Quotidien de Namur, Johnny Maghe.

ESPRIT TRAIL JUILLET 2014 n°66

COURIR UN AUTRE REGARD : LE 3E LIVRE D’ALAIN BUSTIN Dans ce recueil de huit nouvelles, nous retrouvons ici Albert, l’alter ego de l’auteur, échappé des deux romans qui ont fait sa réputation d’homme sage plus encore que de coureur de l’extrême. À nouveau, il nous mène vers les sommets : la beauté, la force, l’équilibre de la nature. Libérer son coeur… Albert le fait en courant, en se dépassant, en restant humble toujours, et attentif. Il sait que la liberté est à ce prix : celui de l’effort, de la contemplation, de l’ouverture. Illustrations photographiques de Gilles Molinier. Editions Avant-Propos.

Journal Le soir du 6 août 2014 page 20.

ESPRIT TRAIL n°68 Octobre 2014

ESPRIT TRAIL n°68 Octobre 2014

ZATOPEK MAGAZINE N°32 Novembre-Décembre 2014 - Janvier 2015

ZATOPEK MAGAZINE N°32 Novembre-Décembre 2014 - Janvier 2015

TraKKs Librairie :

Retour sur un ouvrage connu mais que nous apprécions (tout comme son auteur) par Stéphanie Collin :

La course de lumière - Alain Bustin.

"Empreint de poésie, l'auteur nous transporte au coeur de la montagne, au coeur de l'UTMB. L'Ultra Trail du Mont-Blanc, sommet mondial du trail-running, rassemble chaque année plus de deux mille participants partageant le même rêve, faire le tour du Mont-Blanc en deux jours.

Ce rêve, Alain Bustin nous le fait vivre au travers d'Antoine et Albert - père et fils - parcourant chacun cette aventure hors du temps.

Nous les suivons d'étapes en étapes, voyons à travers leurs yeux la montagne tantôt accueillante et belle, tantôt plus hostile et sombre. Mais ce roman est avant tout une réelle introspection des deux héros. Au fil des pages, le Mont-Blanc se fait l'écho des émotions d'Antoine et Albert. La course devient le miroir de leurs pensées: souffrance, difficultés, joie, partage, amour. Tant d'émotions vécues tel un rêve et pourtant bien la réalitê des gestes des trailers de l'UTMB.

L'écriture simple nous fait vivre la magie de chaque instant et permet à l'auteur de décrire cette course en toute pudeur.

" l'ultra est à l'image de la vie, un passage obligé par des hauts, des bas, des hauts et des bas" AB.

Archives

À propos

Communiquer l'amour de l'écriture, de la montagne, du plaisir de la parcourir...