Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
03 Mar

L'interview de l'auteur par Albert, le personnage principal du roman:

Publié par Alain Bustin

- Pourquoi m’avoir prénommé Albert ?
Au début de l’écriture, je voulais t’utiliser comme pseudonyme…AL.B pour Alain Bustin.  De plus, Albert est un prénom magnifique pour le personnage qui se veut être un antihéros.

- Roman ou autobiographie ?
Un peu des deux mais pas dans une juste proportion…

- Un message dans ce roman ?

 Ne jamais juger et surtout ne pas se fier aux apparences !
Au fond de nous tous, il y a un enfant et donc une histoire…

- Comment se passe pour toi l’écriture ?

Solitaire, essentiellement sur un ordinateur portable et presque toujours hôte d’une abbaye Cistercienne de renom.  Pour le reste, des notes les nuits sans sommeil et un dictaphone pour enregistrer l’émotion captée à certains instants.

- La photo de couverture ?

Un cadeau merveilleux d’une amie photographe qui habite Zinal en Valais.  Ses photos de montagne sont magnifiques de lumière et d’émotion.  Je m’y retrouve tellement.

- Bientôt un deuxième roman ?

Il est en cours d’écriture mais beaucoup trop tôt pour en parler…

- A propos, tu écris depuis quand ?

Dans la tête depuis très longtemps.  Sur le papier comme l’indique le roman, depuis septembre 2005.  A ce moment, une question de survie.  Comme quoi, il faut toujours essayer de comprendre les signaux qui se présentent à nous.  Ton choix indique ton chemin…
Commenter cet article

Rossi Claude 16/02/2010 15:27


N’étant pas critique littéraire, je ne ferais donc pas une analyse de ton roman, je peux simplement dire que j’ai pris beaucoup de plaisir à le lire. Ton personnage « Albert » m’a vraiment ému et
grâce à lui j’ai virtuellement participé à de grand marathon.

Bravo et bonne continuation à toi.
Claude

« Le sport est l’art par lequel l’homme se libère de lui-même » J Giraudoux


Martha Schlesinger 16/01/2010 10:29


J'ai bien apprécié ce roman. Une lecture facile et agréable qui donne à chaque chapitre l'envie de connaître la suite.
J'ai 88 ans et je vous assure qu'on apprend beaucoup avec Albert.


Archives

À propos

Communiquer l'amour de l'écriture, de la montagne, du plaisir de la parcourir...